09/06/2022

INTERFEL Interprofession des fruits et légumes frais

12 startups intègrent la seconde promotion de l’accélérateur Hectar

Réunies lundi 9 et mardi 10 mai 2022, 12 startups agritech ont été sélectionnées pour former la nouvelle promotion de l'incubateur Hectar-HEC Paris. Parmi elles, 5 opèrent à l'international, de la Guyane à la Grande-Bretagne.
  • startup
  • accélérateur
  • agriculture
  • intelligence artificielle
  • digitalisation

Fondé par Audrey Bourolleau et Xavier Niel, le campus Hectar est un espace dédié au développement, à la modernisation ainsi qu’à la transition du secteur agricole. Il a notamment pour objectif d’accélérer la formation d’une nouvelle génération d’exploitants agricoles. À côté de cet aspect formation, l’école s’est aussi associée à HEC Paris pour créer un accélérateur de startups dans les domaines de la foodtech et de l’agritech. 

Au menu de l’accélérateur, 3 mois d’accompagnement sur mesure au sein d’un écosystème favorisant les synergies autour de l’agroécologie et l’alimentation durable. La première promotion de l’accélérateur a été dévoilée au mois de février dernier. Et pour la seconde promotion, 12 nouvelles startups ont récemment été choisies. Une seconde promotion qui amorce une première phase d’ouverture à l’international puisque 5 de ces 12 startups opèrent hors de l’Hexagone.
Découvrez les 7 startups installées en France… 

Découvrez les 7 startups installées en France… 


Atelier Sarrasin – Créée en 2015, Buffon & co est une entreprise qui édite plusieurs marques dont Atelier Sarrasin afin de promouvoir une filière française du sarrasin au sein des réseaux spécialisés bio. En effet, largement dominée par les volumes importés – notamment de Chine – la culture du sarrasin ne nécessite pourtant pas d’engrais ni de pesticides et représente un intérêt pour le futur de notre alimentation tourné vers les protéines végétales. Avec des productions en Bretagne et en Bourgogne, la marque souhaite donc démocratiser le sarrasin français à travers une gamme de produits alimentaires.

Voir leur site web 


Axioma – Axioma est une startup qui fabrique et distribue des biostimulants issus d’actifs naturels pour se substituer aux intrants chimiques dans l’agriculture. Créée en 2012, l’entreprise vient de boucler une levée de fonds de 2,4 millions d’euros pour financer ses futurs projets. Elle vise désormais à se développer sur le marché européen afin de devenir un acteur majeur du biocontrôle en France.

Lire notre article sur Axioma 


Cascade – Cascade est une startup qui optimise la qualité de la lumière solaire pour stimuler la photosynthèse et l’adapter aux besoins des cultures maraîchères et horticoles sous serres. Grâce à sa technologie brevetéela startup nantaise aspire à contribuer à une agriculture plus durable à l’échelle mondiale.

Voir leur site web


Funky Veggie – Co-fondée par Camille Azoulai et Adrien Decastille, Funky Veggie développe des produits alimentaires naturels – sans additifs, ni conservateurs – et végétaux. Née en 2016, la startup propose une gamme de 15 produits issus de l’agriculture biologique et élaborés en France. Distribuée en grande surface, notamment par les magasins Monoprix, la marque a effectué une levée de fonds de 2 millions d’euros sur la plateforme participative Lita.co en 2021 et souhaite désormais passer à un niveau supérieur.

Lire notre article sur Funky Veggie


Jungle – Fondée par Gilles Dreyfus en 2016, Jungle est une entreprise spécialisée dans ce qu’on appelle l’indoor farming : c’est-à-dire des fermes agricoles verticales permettant de cultiver, sans pesticides, des herbes aromatiques, des salades et des fleurs. La startup a levé 42 millions d’euros récemment et vise la production de 8 millions de plantes d’ici la fin de l’année pour alimenter les secteurs de la grande distribution ainsi que des cosmétiques et de la parfumerie.

Lire aussi notre article sur Jungle 


Kheops – Œuvrant en faveur d’une alimentation plus locale, la startup parisienne Kheops a développé une plateforme digitale facilitant la mise en relation et les services entre producteurs et distributeurs. En plus d’aider les producteurs locaux à diversifier leurs points de vente, elle accompagne également les commerçants dans la prise de contacts avec les producteurs et simplifie le référencement des produits.

Voir leur site web


Veragrow – Fondée en 2018, la startup normande Veragrow produit et commercialise des fertilisants 100% naturels et biologiques à partir du lombricompostage. Cette méthode permet de s’appuyer sur des alternatives aux engrais chimiques et repose sur une solution favorisant la rétention d’eau, l’aération nécessaire des sols ainsi que l’augmentation des rendements en agriculture biologique.

Lire notre article sur Veragrow

… et les 5 startups qui opèrent hors métropole 

Solicaz (Guyane) – Solicaz est spécialisée en microbiologie des sols et travaille sur le développement de biostimulants bactériens afin de réduire les intrants chimiques, accroître les rendements et la résistance des cultures agricoles au stress abiotique. L’entreprise est née d’une étroite collaboration avec les centres de recherche – INRAE, CNRS, UMR Ecofog, AgroParisTech – et existe depuis 2009.

Voir leur site web


Bilberry (Australie) – Fondée en 2016, s’appuie sur l’intelligence artificielle et des technologies de « deep learning » pour réduire la diffusion d’herbicides sur les cultures, tout en veillant à la qualité et rentabilité de la production. Parfait exemple de ce qu’on appelle l’agriculture de précision, la startup française opère surtout en Australie afin de développer son modèle.

Voir leur site web


Phagos (Asie) – La startup Phagos a imaginé une alternative durable à l’utilisation d’antibiotiques : la phagothérapie pour l’élevage. En optimisant les populations de bactériophages, prédateurs naturels de la bactérie, Phagos cherche à faire face au problème que pose la résistance aux antibiotiques, en apportant une solution écoresponsable et économique aux infections bactériennes en aquaculture.

Voir leur site web


Vegetal Signals (Afrique du Sud et Europe) – Située à Bordeaux, la startup « deep tech » s’est inspiré des techniques d’électro-encéphalographie et a mis en place des capteurs capables d’interpréter les ondes électriques émises par les plantes – en temps réel – pour détecter le stress hydrique et, en autres, mieux piloter l’irrigation des cultures agricoles.

Voir leur site web


Muddy Machines (Grande-Bretagne) – Apparue en 2020, Muddy Machines place l’Intelligence Artificielle et la robotique au service du maraîchage. Cherchant notamment à pallier le manque de main d’œuvre agricole, la startup a mis au point des robots autonomes qui puissent aider les agriculteurs à maintenir, voire augmenter, leur production et rendements.

Voir leur site web

Source: https://leshorizons.net/accelerateur-hectar-hec-paris-2eme-promotion/?utm_source=sendinblue&utm_campaign=greennewsletter&utm_medium=email

Retour à l'entité